Fiches de cours

Faut-il faire des fiches pour préparer ses partiels ou un examen ?

C’est l’éternel débat entre ceux qui fichent systématiquement leurs cours pour les apprendre, et ceux qui les apprennent autrement. Depuis la L1 jusqu’aux heures stressantes de révisions d’un concours, tous les étudiants se sont déjà demandés, s’il était judicieux ou non de « ficher ». 

Le « fichage » des cours dépendra en réalité de plusieurs paramètres, et de chaque étudiant.

- Analyser son type de mémoire

Ficher ses cours ne sera pas utile à tous les étudiants, en fonction de leur type de mémoire : visuelle, auditive … 
Certains étudiants doivent repasser par l’écrit, surtout pour des cours pris à l’ordinateur, afin d’apprendre. Dans ce cas-là, ficher le cours est évidemment fortement conseillé, puisque c’est la méthode qui correspondra le mieux pour le mémoriser. En revanche, d’autres étudiants auront la capacité d’apprendre leur cours en le lisant à haute voix. À vous d’analyser votre type de mémoire pour vous permettre d’apprendre de façon optimale.  

- Prendre en compte son calendrier et les matières concernées

Ficher son cours ça demande du temps … il est donc difficile de s’y prendre la veille de l’examen ! Les étudiants qui fichent leurs cours le font de manière régulière, il s’agit de s’y prendre suffisamment à l’avance pour avoir le temps de finir les fiches, mais aussi de les relire plusieurs fois pour les apprendre. S’il ne vous reste que deux jours pour réviser un examen, ficher la matière concernée ne semble pas être la solution la plus adaptée.

Il peut également être judicieux de prendre en considération la matière que vous devez apprendre. Les options par exemple sont en général des cours moins denses et où le professeur ne demandera pas le même investissement dans l’apprentissage que pour une matière fondamentale assortie de travaux dirigés.

- Réfléchir à sa façon de faire des fiches et à leur contenu

Certains étudiants fichent leurs cours pour en faire des sortes de résumés, aboutissant ainsi à des condensés de cours. Ce type de fiche n’est pas adapté à tous les examens. Dans les matières fondamentales par exemple, les professeurs attendent un apport et une réflexion plus approfondie de la part de l’étudiant.

L’apprentissage des cours avec des fiches est visuel. Pour habituer le cerveau et rendre la mémorisation plus aisée, il faudra adopter des codes couleurs et de forme pour toutes les fiches. Par exemple, les dates en bleu, les jurisprudences en violet, les définitions en vert, encadrer en rouge les points importants, n’utiliser qu’un seul type de feuille, etc.

Enfin, il existe de nombreuses méthodes d’apprentissage en faisant des fiches, on pense notamment aux « mind maps » ; partir d’une idée centrale ou d’un concept général pour aller vers toutes ses ramifications. Vous pouvez également utiliser les schémas dans les matières techniques (notamment en droit des affaires et droit fiscal), les chronologies pour réviser l’histoire ou la culture générale, etc.

Les fiches sont donc une bonne manière de réviser … à condition d’avoir une mémoire plutôt visuelle et de s’y prendre suffisamment à l’avance pour ne pas se retrouver noyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter